Sélectionner une page

 Fabien Gréban – stage photo

Hébergement
L’envie était trop forte, une sorte d’addiction, quand on a goûté à un stage chez Fabien Gréban et bien on n’a qu’une idée, y retourner !
J’ai donc réservé 3 jours de stage du 14 au 16 mars 2016.
Cette année la neige s’est faite rare, elle n’est tombée que de manière épisodique et à chaque fois a fondu rapidement.
A mon arrivée à Athose,  seuls les versants nord sont encore un peu enneigés.

Athose, le village de Fabien

 Je suis logée dans le village d’Athose  au gîte « Le pas du Comtois ».
Sur ces 4 nuitées, il n’y a personne et j’ai le gîte pour moi toute seule.

Gaby et Lionel Doulcier sont vraiment très accueillants et leur table d’hôte est délicieuse !
J’ai hâte de commencer les séances photos.
A la rencontre de l’hermine – 14 mars
Fabien Gréban me donne rendez-vous  à 6h45.
Nous allons dans une prairie à 200m derrière sa maison rencontre Dame hermine.
Sur la prairie il y a deux hermines, le mâle a déjà mué et arbore sa livrée d’été.
La femelle elle est encore assez blanche.
Fabien me dit « tu vas voir le mâle (brun) est assez farouche, focalise toi plutôt sur l’hermine blanche, elle est très sympa et se laisser approcher beaucoup plus »
Mais aujourd’hui tout est chamboulé, l’hermine blanche est soudain timide et ne veut plus sortir, à peine quelques apparitions timides.
Le mâle lui est par contre très actif, il court partout, pénètre dans le terrier de la femelle, c’est à n’y rien comprendre!
Mais Fabien a l’explication, Dame hermine a dû mettre bas, elle reste donc dans le terrier pour garder les petits bien au chaud.
Si le mâle est si actif, c’est que le rut a commencé, la femelle est fécondable dès la mise bas, il n’y a donc pas de temps à perdre !

Renard ou chat Forestier?
L’après midi nous changeons de site, au programme nous espérons voir passer le renard ou le chat forestier.
Fabien me promet une super lumière  en fin de journée.
Je suis bien cachée à l’affût derrière le filet, les heures passent, 1,2,3,4H mais à par quelques buses qui volent tout prés rien….
18h, la lumière est magnifique mais aucun animal ne se présente, la luminosité décline, dans 10 minutes Fabien va venir me chercher, je commence à ranger le matériel, à démonter un coin du filet et là soudain, je vois arriver le chat forestier !
Vite, vite, mais sans se faire repérer, raccrocher le filet, remettre le réflex sur le trépied.
Le chat avance lentement, marque une pause, je prends quelques photos, la belle lumière a malheureusement disparu mais l’instant reste magique.

J’ai envie que le temps s’arrête, je réalise que Fabien Gréban va arriver d’un moment à l’autre.J’attrape mon portable et lui envoie un SMS « le chat est là attends un peu! ».
Ouf juste à temps Fabien était tout près !
Le chat reprend sa route, il fait quelques mètres, s’assoit face à moi, m’a t-il capté? non il attend paisiblement.

Au bout de 5 minutes il repart et disparait derrière un bosquet.
La rencontre a duré 10-15 minutes tout au plus, mais elle a effacé les 4 longues heures d’attente !
A l’aventure – Mardi 15 mars
6h30
en route vers un nouvel affût, le temps d’arriver sur site, le jour pointe il faut faire vite pour se camoufler.
Pas le temps de tailler les ronces dans un bosquet pour se cacher.
Fabien m’installe au pied d’un arbre, bien calée contre le tronc, de grosses branches mortes disposées autour de moi pour y accrocher le filet, il faudra faire attention car je suis totalement à découvert.
L’attente commence, je guette, les heures passent et rien, toujours rien. Pourtant le site est fréquenté, nousavons des traces en arrivant.
Le vent souffle, il est changeant, est,  à notre arrivée il tourne nord est.
Je ne suis plus à bon vent.
11h30 Fabien vient me rechercher
13h15
Nous repartons sur la même zone que ce matin mais à gauche de l’autre côté du chemin.
Normalement c’est le territoire du renard et du chat.
Nous arrivons pour nous placer, un renard est déjà là.
Je m’allonge au sol au coin d’un bosquet, mais le renard se fige, il s’éloigne, s’arrête …
Surtout ne plus bouger et s’aplatir le plus possible, le renard hésite puis s’éloigne et rentre dans le bois.
je me relève, j’installe le filet et j’attends.
Mais au bout de 10 minutes un tracteur et une voiture arrivent sur le chemin au dessus.
Zut il sont à mauvais vent et pour couronner le tout le bruit de la tronçonneuse raisonne.
Les odeurs d’essence arrivent jusqu’à moi, la zone d’affût est grillée.
Sur les conseils de Fabien je repars au même endroit que ce matin, mais là encore le vent est irrégulier.
Il se calme un peu en fin d’après midi.
Mais aucun animal ne pointe son museau.
Dernière chance
Fabien vient me retrouver vers 17h45, il est désolé que cette journée soit sans succès. Donc, il décide de reprendre la voiture et de n’emmener en billedaude dans l’espoir de faire une rencontre juste avant la tombée de la nuit.
La neige commence à tomber, j’adore cette ambiance, nous trouvons des traces fraîches d’un renard dans la neige, mais goupil est déjà loin.
Nous rentrons bredouilles mais ce n’est pas grave car l’incertitude de la rencontre c’est aussi ce qui fait le charme de la photo animalière.

Fabien  aura pourtant tout tenté, mais aujourd’hui les animaux en avaient décidé autrement …..
Ce soir les consignes sont les suivantes : »charge ta batterie, vide ta carte mémoire car demain on va faire des photos ! »
Revoir l’hermine – Mercredi 16 mars
6h50 rendez-vous est pris pour revoir l’hermine, on aimerai bien que Dame hermine se décide à sortir pour nous faire le festival dont elle a coutume.
Si elle a épuisé son stock de campagnols, il y a de forte chance qu ‘elle sorte et se mette en chasse.
Mais la coquine doit avoir encore son « frigo » plein, elle fait juste une apparition furtive et retourne bien vite à l’abri !
Le mâle lui est plus véloce, je me régale à le voir tourner dans tous les sens.
10h00, le temps se couvre, le plafond devient de plus en plus bas, il commence à neiger !
Yes !  j’en ai rêvé de cette ambiance de neige.
Le vent souffle, la neige commence à recouvrir le sol et le tapis de la zone d’affût.

Fabien vient me prodiguer ses conseils pour mettre en valeur l’hermine sous les flocons.
Il faut juste que l’hermine sorte …….
Je reste 2h sous les flocons, je suis transie mais ravie, je l’ai ma photo d’hermine sous la neige !

le spot des renards
13h30 Fabien m’a réservé une surprise, nous prenons la voiture pour aller sur les hauteurs vers un super spot à renard.

Nous longeons la lisière de la forêt de sapin, un renard est là au fond du champ.
Ah non! une voiture arrive et renard part dans le bois à droite.
Mais Fabien est confiant le renard va revenir.
C ‘est son territoire de chasse et en plus il le partage avec 2 autres renards, j’ai donc toutes les chances de voir apparaître un goupil dans l’après midi.
Je pose mon tapis de sol, installe le filet et fixe le reflex sur le trépied, il n’y a plus qu’à attendre.

15h30 Fabien m’envoie un SMS,  » alors le renard est revenu? »
Et bien non toujours pas, j’ai à peine répondu qu’un superbe renard surgit sur ma droite il est à 15-20m maxi, il avance, il est totalement perpendiculaire à mon réflex, je tente  de tourner le boitier mais des branches me bouchent  la vue, le renard est à 8m , il passe sous la clôture, me voit ,  plonge et disparaît dans le bois derrière moi.
Zut zut zut ! j’ai peur d’avoir laisser échappé ma chance mais Fabien me rassure, est-ce le même renard?
A vrai dire je ne n’en sais rien, il ne me l’a pas dit au passage !
Je décide de me déplacer et d’aller voir d’où il est sorti.
Les traces viennent de la colline plus haut, donc avec un peu de chance  c’est un autre renard….
Je reviens à ma place, je jette un oeil dans le viseur et je crois rêver, mais non, un renard est bel et bien dans le champ.
Il est loin mais il est en chasse, petit à petit il s’approche, il m’offre un vrai spectacle de mulotage.

Pendant 2h il arpente le terrain, tantôt bredouille, tantôt victorieux un campagnol dans la gueule.

Le mulotage donne lieu à des scènes cocasses, je me retiens pour ne pas éclater de rire !

Quand Fabien vient me chercher vers 18h30, le renard est toujours là, nous rangeons le matériel, renard continue sa chasse.
Nous le laissons tranquille.
Voilà, le stage est fini, déjà, il faut rentrer en Normandie, mais j’ai encore appris plein de choses grâce à Fabien.
A moi de mettre tous les bons conseils en application.
Merci Fabien Gréban et à bientôt pour un prochain stage car l’appel du Jura sera le plus fort !
error: Hey ! Ce contenu est protégé :-)
Ne ratez pas mes prochains articles !

Ne ratez pas mes prochains articles !

Inscrivez-vous gratuitement à ma newsletter pour recevoir avant tout le monde mes nouveaux articles

Votre inscription est validée !

Cet article vous a plu ?

Cet article vous a plu ?

Ne ratez pas les prochains !

Votre inscription est validée. Merci !