Sélectionner une page

Dans le marais du Hâble d’Ault

Hier, karin a eu un tuyau, si nous allons dans la marais du Hâble d’Ault, il y  a une grande  chance de voir du hiboux des marais.                                                                                                                               Voilà une information qui motive fortement la troupe pour se lever aux aurores et être à 7h30 sur zone !

Nous stationnons sur un chemin au milieu du marais.
L’endroit est un peu particulier, c’est une zone humide protégée qui est à la fois la propriété du Conservatoire du Littoral mais aussi de l’Office National de la Chasse !
Des vaches Highlands broutent dans les prairies, il y a de nombreux gabions de chasse au bord  des plans d’eau.
Prospecter
Où aller? Comme nous sommes 5, il n’est  pas possible de rester tous ensemble.
Régis s’installe au bord d’une roselière  où un cygne sommeille.

Cygne endormi dans le marais du Hâble d'Ault

Après un moment d’hésitation chacun choisit son chemin, nous ne connaissons pas le site alors un peu de billebaude s’impose.
J ‘entre dans une prairie et je rejoins une zone sablonneuse.
Des lapins détallent dans tous les sens.
La zone est assez plane, il n’est donc pas facile de se cacher et le vent ne m’est pas favorable.
J’approche doucement mais les lapins s’enfuient.
Les passereaux sont plus coopératifs, un pipit sur un piquet me laisse l’approcher.

Plus loin un Traquet motteux sautille dans l’herbe rase.

Je me dirige vers une roselière, les joncs sont denses.
J’observe le manège d’un petit oiseau, il chante fort, s’élève au dessus des joncs puis plonge dans la roselière  et de temps à autre  grimpe le long d’un roseau.
Je guette, il est rapide le bougre, l’autofocus patine, pas moyen de faire la mise au point sur l’oiseau!
Les minutes défilent, je me cale sur un piquet, je désactive l’autofocus et  passe en MAP manuelle.
Il y a un léger vent, les roseaux ondulent, l’oiseau suit le mouvement….
Je fais plusieurs essais, puis enfin ça y est l’oiseau est bien placé, suffisamment stable,  je fais la mise au point et voilà un joli Phragmite des joncs !

aller encore une autre !

En binôme
Il n’est pas loin de 11h et je décide de rebrousser chemin.
Je croise Greg qui lui à vu le hibou des marais, mais pour le moment il ne l ‘a pas encore pris en photo.
Mais au moins nous savons qu’il est bien là !
Il fait grand soleil, la lumière est dure, mais nous partons tout de même voir les petits lapins.
Nous avançons en rampant  tout doucement, des lapereaux somnolent au soleil .

Débriefing

Nous rejoignons nos camarades car il est temps de faire la pause déjeuner à la petite friterie juste à côté.
C’est l’occasion d’échanger sur nos observations qui sont variées et très intéressantes.
Benoît a vu des gorges bleue !
Hibou des marais et gorge bleue voilà un programme qui nous inspire bien.  Car c’est décidé, cet après midi nous retournons dans le marais du hâble d’Ault.
Normalement nous avions rendez-vous sur les expositions avec Philippe et Monique qui se joignent à nous pour les prochaines 48h.
Mais il fait tellement beau que nous les contactons pour changer le programme. Nous  restons pour profiter du beau temps et faire de la photo et on se donne rendez-vous le soir au gîte.
Observer à l’affût
Le hibou passe à plusieurs reprises au dessus d’une parcelle dans la marais.  Avec Greg  je  traverse un petit fossé pour pénétrer dans le champ, Karin nous rejoint.
Tout le monde s’installe au pied des joncs , mais le hibou change de zone. Nous repartons sur le chemin, 10 minutes plus tard le hibou survole la zone où nous étions !
Voilà notre punition pour ne pas avoir été assez patients….
Karine rejoint Benoît pour aller photographier les gorges bleues.
Je monte en voiture avec Greg, nous décidons d’utiliser la voiture comme affût et nous suivons les évolutions du hibou.
Régis se positionne dans un champ sous un filet de camouflage.
Nous observons le hibou, il finit par passer assez près pour faire des photos.

Nous rejoignons Karin et Benoît, le gorge bleue est tout près et pas trop farouche.
Greg est prêt pour la photo

Moi aussi !

La journée a passé à toute vitesse et déjà le soleil se couche, le ciel devient orange.
Une avocette vole au dessus de nos têtes.

Nous restons jusqu’au bout pour observer le coucher du soleil derrière les roseaux.

Cette journée était vraiment extraordinaire!
Nous rentrons tard mais comblés. Le marais du Hâble d’Ault est vraiment un endroit magnifique !
Demain nous allons à Bettencourt la rivière où nous avons loué des affûts pour la journée.
error: Hey ! Ce contenu est protégé :-)
Ne ratez pas mes prochains articles !

Ne ratez pas mes prochains articles !

Inscrivez-vous gratuitement à ma newsletter pour recevoir avant tout le monde mes nouveaux articles

Votre inscription est validée !

Cet article vous a plu ?

Cet article vous a plu ?

Ne ratez pas les prochains !

Votre inscription est validée. Merci !