Sélectionner une page

Le Fou de Bassan est un oiseau magnifique. Mais comme beaucoup d’espèce il est vulnérable et parfois victime de la folie des Hommes.

Le fou de bassan – son mode de vie

Le fou de bassan est le plus gros oiseau marin d’Europe. Il mesure un mètre et son envergure peut atteindre 1.80 m pour un poids d’environ 3kg. C’est donc un beau « bébé » qui possède une espérance de vie d’une vingtaine d’année.

C’est un oiseau pélagique. Cela signifie qu’il vit en majorité en haute mer. Mais, l’été, il se regroupe pour former d’immenses colonies pendant la période de reproduction. En France, il n’y a qu’un seul site de nidification qui se trouve en Bretagne dans la réserve des 7 îles. Cependant, dans le Cotentin, nous sommes très proches des îles Anglo-Normandes de Sercq et Aurigny qui abritent de grandes colonies d’oiseaux. Voilà pourquoi il est assez facile d’observer les Fous sur les cap ouest et est du Cotentin.

Le fou de bassan peut parcourir jusqu’à 200km pour se nourrir. Il repère les bancs de poissons au vol et plonge en piqué pour les attraper. Pour cela, il est capable de frapper la surface de l’eau à la vitesse de 100 km/H et de plonger à 7m de profondeur.

Cette année, j’ai eu l’occasion d’assister à une scène de pêche. Et, la prise était de taille. Car, si les proies habituelles des fous de bassan sont des maquereaux et des sardines, là le fou a pêché un orphie. C’est un  poisson effilé comme une anguille mais qui possède un puissant rostre. C’est donc avec étonnement que j’ai observé ce fou se débattre avec le poisson pendant près d’une minute trente pour finalement l’avaler. Eh bien là, il faut un sacré gosier et estomac pour digérer tout ça !

le fou et l'orphie

 Histoire d’une rencontre

10 Octobre 2020, la chasse a repris depuis quelques semaines. Mais, comme le Cotentin est un vaste territoire entre terre et mer, je décide de partir sur le littoral qui est plus au calme pour la faune. J’embarque un ami avec moi et direction l’est, vers le phare de Gatteville.

Au large

Les fous sont là. Ils remontent vers l’ouest pour rejoindre les îles Anglo-Normandes. Parfois ils volent en solitaire mais il n’est pas rare de les voir en groupe. Dans ce cas, on observe souvent les jeunes et des ados accompagnés par des adultes.

fou de bassan adulte

vol en groupe

Les fous sont bien plus agiles dans le vent contrairement au cormoran qui peine à remonter le vent en volant au raz de l’eau.

cormoran

Sur les rochers

Sur les rochers il y a d’autres oiseaux. Ce sont surtout des des tournepierres et des goélands. Mais un oiseau attire mon attention. Son plumage est noir moucheté de blanc. En fait, c’est un fou de bassan juvénile, il n’a que quelques mois. IL n’est pas très courant de voir un fou ainsi posé. Mais peut-être est-il encore trop jeune pour parcourir de longues distances et avec ce vent fort il doit avoir besoin de se reposer.

Nous faisons une approche discrète. L’oiseau ne bouge pas.

fou de bassan au repos

Il bat des ailes mais sa posture est étrange. Serait-il blessé?

oiseau blessé

Au bout d’un moment, l’oiseau glisse du rocher et là vraiment il peine à remonter. Voilà qui n’est vraiment pas normal !

fou de bassan dans une faille

Comme l’oiseau n’est pas mobile, nous décidons d’approcher et là je me rend compte qu’il est emmêlé dans du fil de pêche.

Je le recouvre avec mon filet de camouflage et Alain regarde de plus près. Nous découvrons  un hameçon planté dans la patte droite et un autre dans l’aile droite et le tout est relié par du fil de pêche avec encore 2 autres hameçons. Alors, je bloque la tête du fou pendant qu’Alain retire le piège. L’aile ne semble pas abimée et le fou va pouvoir reprendre ses esprits, se reposer et repartir.

le fil et les hameçons

Sans notre intervention, il serait mort noyé à la marée montante, victime de la folie des Hommes et de tous ces déchets qui peuvent sembler insignifiants mais qui sont tellement destructeurs. Alors, si vous voyez des déchets lors de vos sorties, pensez à la faune et faite un geste pour lui éviter bien des souffrances !

Le jeune fou nous regarde, sans doute encore un peu stressé par notre intervention mais maintenant il a une bonne chance de survie !

fou juvénile libéré

Ne ratez pas mes prochains articles !

Ne ratez pas mes prochains articles !

Inscrivez-vous gratuitement à ma newsletter pour recevoir avant tout le monde mes nouveaux articles

Votre inscription est validée !

Cet article vous a plu ?

Cet article vous a plu ?

Ne ratez pas les prochains !

Votre inscription est validée. Merci !

error: Hey ! Ce contenu est protégé :-)